Nouveau DPE

Nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) : interview d’expert

Nous avons interviewé Gersende co-fondatrice de Hopenergie.com, comparateur d’offres d’ électricité, pour nous donner son point de vue d’expert sur le nouveau DPE en vigueur depuis le 1er juillet 2021. Selon Gersende, le nouveau DPE est à la fois plus fiable, plus complet et plus lisible. Ce dernier permettra également de faire des économies sur la facture du fournisseur d’énergie.

Gersende de Sabran-Pontevès

logo

Que retenir sur le nouveau DPE ?

Le nouveau diagnostic de performance énergétique permettra à l’acheteur d’un bien immobilier de mieux anticiper son futur budget et le montant de sa facture d’électricité et/ou de gaz. Depuis le 1er juillet 2021, le DPE est devenu non seulement obligatoire mais également opposable.

Pourquoi le nouveau DPE ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE), instauré en 2006, est un document donné lors d’une location par le propriétaire-bailleur ou lors de la vente d’un bien immobilier. Il permet de classer dans différentes catégories les logements en fonction de leurs performances de consommation énergétique : de la classe A à la classe G. Le diagnostic de performance énergétique ou DPE est désormais opposable juridiquement alors qu’il était remis à titre indicatif jusqu’à présent, comme tout autre diagnostic immobilier (par exemple diagnostic amiante). Qu’est-ce que cela signifie ? si le DPE apparaît erroné un locataire ou un acheteur peut se retourner contre le diagnostiqueur ou contre le propriétaire-bailleur. Pour l’ensemble des nouveaux DPE qui auront été effectués à compter du 30 juin 2021, cette règle sera appliquée.

Le gouvernement entend poursuivre, avec la réforme du DPE, ses efforts pour encourager les rénovations de logements anciens et accélérer la disparition des 4,8 millions de logements identifiées comme des passoires énergétiques. Ces évolutions du diagnostic de performance énergétique s’inscrivent par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi Climat et résilience. Ainsi les logements classées G ou H selon le DPE soit les passoires thermiques seront interdits à la location à compter du 1er janvier 2028.

La refonte du DPE permet pour les particuliers d’avoir accès à un outil efficace et pratique. Désormais Le DPE intégrera les préconisations du diagnostiqueur pour la rénovation du logement (celui-ci remettra un estimatif chiffré). Les actes de vente et les annonces immobilières, à partir du 1er janvier 2022, indiqueront aussi les étiquettes énergétiques comprenant :

  • Un estimatif de la consommation d’énergie ;
  • Et s’il s’agit d’une passoire thermique, les travaux de rénovation énergétique à entreprendre par le propriétaire-bailleur.

DPE : comment est-il calculé ?

La méthode de calcul du nouveau DPE dorénavant intègre, en plus de la consommation d’énergie primaire, les GES ou émissions de gaz à effet de serre. Jusqu’à présent plusieurs méthodes de calcul du diagnostic de performance énergétique cohabitaient, ainsi ce dernier gagne aussi en fiabilité. Il permet également de mettre fin aux très nombreux DPE vierges.

La méthode de calcul du DPE nommée « 3 CL-DPE » comprend les équipements du logement (isolation, baies vitrées, matériaux et fenêtres…). Sont également pris en compte par le DPE : le département et l’altitude, la localisation du bien, mais seulement sont concernés les logements avec les étiquettes E, F et G.

Selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), le tarif du nouveau DPE devrait être aller de 100 € jusqu’à 300 € en fonction de la taille du logement : studio ou maison de 5 pièces.

Une nouvelle étiquette énergétique plus claire

Le nouveau design est plus facile à comprendre avec le DPE mis en place au 1er juillet 2021. La classe énergétique du logement, représentée par une lettre de A à G, est toujours le la même. Cette lettre informe sur l’émission de gaz à effet de serre, la consommation primaire ainsi que sur le niveau de performance énergétique.

Un estimatif des coûts annuels d’énergie du logement est proposé en complément. Cela permet d’avoir une idée du prix à payer pour la facture d’énergie. Ces coûts sont estimés dans le cas d’une utilisation standard (eau chaude, chauffage …) et selon les caractéristiques de l’habitation. Le diagnostic de performance énergétique inclus le schéma du logement (appartement ou maison) présentant la production d’énergie renouvelable, le confort d’été, la performance de l’isolation, les pourcentages de déperditions de chaleur, etc.

Des indications et des conseils accompagnent tous ces éléments pour réduire sa consommation d’énergie sur la façon d’entretenir ses équipements. Enfin le DPE propose des travaux (avec leur montant chiffré) « à envisager » ou « essentiels » afin dans son habitation de réaliser des économies d’énergie.

Quelle durée de validité pour un diagnostic immobilier ?

Le diagnostic de performance énergétique est valide pendant 10 ans. Cette durée cependant est minorée pour les DPE effectués avant le 1er juillet 2021. Depuis début juillet, Les DPE réalisés doivent être conformes quoiqu’il arrive au nouveau référentiel.

Pendant plusieurs années le nouveau DPE va se trouver dans une phase transitoire à savoir :

  • Les DPE seront valides jusqu’au 31 décembre 2022 pour ceux effectués entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017.
  • Les DPE seront valides jusqu’au 31 décembre 2024 pour ceux réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021.

Plusieurs changements sont en cours dans la Loi d’élaboration, en plus des nombreuses aides, pour lutter contre les passoires thermiques. Entré en vigueur le 1er janvier 2021, un décret du gouvernement interdit ainsi pour ces passoires la hausse des loyers énergétiques dans plusieurs grandes villes (Marseille, Lyon, Paris, Toulouse, etc.).

Si jamais vous cherchez un artisan pour vos travaux énergétiques, lire l’article : https://pandaloc.com/2021/05/24/comment-gerer-facilement-lintervention-dun-artisan-chez-un-locataire/

Laisser un commentaire