Négocier le louer

Comment négocier son loyer

Partager l'article :

La plupart des locataires ne réalisent pas qu’il est possible de négocier le montant du loyer. Ce n’est pas parce que vous devez payer un loyer que vous ne pouvez pas faire une bonne affaire et économiser de l’argent.

Pourquoi négocier le loyer ?

L’appartement que vous convoitez est au delà de votre budget et vous pensez qu’il est hors de votre portée. Effectivement, si le loyer représente une fraction trop importante de votre revenu mensuel, et que cela vous mettrait dans la gêne chaque mois, il est préférable de payer moins de loyer. Option 1 : vous vous rabattez sur des logements moins chers. Option 2  : vous réduisez le loyer du logement qui vous intéresse grâce à une négociation.

Le loyer représente sûrement votre principale dépense chaque mois. Négocier le loyer représente donc votre principal levier pour faire des économies. A la fin d’un bail de 3 ans, une bonne négociation peut vous avoir fait économiser plusieurs milliers d’euros.

Les propriétaires sont, comme les locataires, des personnes rationnelles. Ils-elles vont chercher leur intérêt. Mais leur intérêt n’est pas uniquement de toucher le loyer le plus élevé possible. Ils-elles ont aussi intérêt à louer à des locataires sérieux-se, qui paient à l’heure, qui restent longtemps dans le logement et qui en prennent soin.

Si vous n’avez pas l’habitude de marchander, vous ressentez probablement de la nervosité à l’idée de négocier le loyer. Je vous rassure, c’est normal. C’est une pratique qui se situe en dehors des zones de confort de la plupart des gens. Mais à mon avis, cela vaut à 100 % la peine de négocier le loyer, selon le principe : qui ne tente rien n’a rien.

Négocier, c’est argumenter

Tout d’abord, je vous recommande de ne surtout PAS suivre les recommandation de Donald Trump sur la négociation ! 😱

Un : montrez votre force, commencez en tapant du poing sur la table. Parfois il faut être sauvage, insensé, pour déstabiliser l’adversaire. Car deuxièmement, vous devez surprendre la partie adversaire, même s’il faut claquer la porte. Troisièmement, vous mettez l’adversaire dos au mur et vous l’obligez à négocier. Et quatrièmement, peu importe l’accord, l’important c’est moins le contenu de l’accord que d’avoir un accord qui porte votre nom, un deal dont vous pourrez ensuite vous attribuer les mérites. »

Donald Trump, l’Art du Deal

La meilleure façon de mener une négociation est de faire en sorte que l’autre personne y gagne également. Malgré la mauvaise réputation de la négociation et des affaires, cela n’a rien à voir avec une manipulation qui consiste à rouler ou à bousculer l’autre partie pour obtenir uniquement votre objectif. Vous devez y penser en comme une discussion qui permet à chacun d’y trouver son intérêt.

Si vous parvenez à un accord sur un loyer réduit, votre propriétaire y aura également gagné car il vous aura choisi comme locataire et vous êtes le-la meilleur-e locataire pour ce logement, n’est ce pas ? 😉

Si vous ne parvenez pas à un accord, c’est que vous n’avez pas réussi à trouver le point du milieu qui satisfait tout le monde, et tout simplement ce logement n’était pas pour vous.

Sachez aussi que certain-e-s propriétaires ne sont pas du tout ouverts à ce genre de discussion par principe. A vous de sentir au feeling si vous avez à faire à une personnalité flexible ou pas.

Les arguments pour négocier votre loyer comme nouveau locataire

Voici les arguments que vous pouvez avancer :

  • Le loyer est trop cher par rapport au marché local. Votre propriétaire n’est pas infaillible : il s’est tout simplement trompé. Les propriétaires sont souvent fiers de leur logement et de la prestation qu’ils vous offrent, et cela est vraiment très bien. Mais de ce fait, ils peuvent aussi s’illusionner sur la valeur de leur bien et sur-évaluer le loyer. Pour argumenter avec votre propriétaire vous pouvez utiliser nos tableaux de bord mensuel sur le loyer où nous répertorions  le loyer moyen des 100 plus grandes villes de France.
  • Il n’y a pas beaucoup d’autres locataires sur le marché. En hiver, entre novembre et mars, c’est la période creuse car il y a peu d’étudiants et peu de gens qui déménagent. Il sera plus rentable pour votre propriétaire de réduire le loyer que de laisser son logement vide. Encore en juin-juillet, la période est propice à négocier le loyer dans le cadre d’un logement de type studio qui cible les étudiants. En effet, à ce moment-là, il y a sûrement un étudiant-e qui vient partir et le-la propriétaire va peut-être avoir du mal à trouver un-e autre locataire avant septembre. Votre propriétaire a peur que le logement soit vide en juillet-août et de perdre 1 mois de loyer. Vous pouvez négocier une baisse de loyer pour compenser le fait que vous occupez le logement sur cette période, et c’est gagnant-gagant.
  • Vous avez un bon dossier, le feeling est bien passé, votre projet locatif est hyper cohérent avec le logement. J’entends par projet locatif cohérent : vos revenus vous permettent de payer le loyer, vous travaillez pas loin, vous avez de famille ou des amis qui habitent le quartier, vous avez prévu de vous installer pour un certain temps. Bref, vous êtes le dossier préféré du propriétaire. Il sera plus rassurant pour lui de vous choisir plutôt que de choisir un dossier par défaut.

Les arguments pour négocier votre loyer comme locataire déjà en place

Vous pouvez aussi négocier le loyer lorsque vous habitez déjà dans le logement. Il se peut que le loyer soit devenu trop cher pour vous, par exemple si vous traversez une gêne financière. Le coût de la vie augmente trop vite, vous avez changé d’emploi pour un poste un peu moins rémunéré, vous vous êtes séparé-e d’avec votre conjoint-e qui vous aidait à payer le loyer etc… Plutôt que de déménager, vous pourriez demander à baisser un peu le loyer.

Certes, négocier le loyer d’un appartement dans lequel vous habitez déjà est un peu plus difficile, mais ce n’est pas impossible. Le principal obstacle est le manque de levier de négociation ; en effet, vous y habitez déjà, alors pourquoi votre propriétaire devrait baisser votre loyer maintenant ? Tout dépend de la façon dont vous mener la négociation.

Voici les arguments que vous pouvez avancer :

  • Vous êtes un-e bon-ne locataire. Vous payez votre loyer en temps et en heure. Vous maintenez le logement. Lorsqu’il y a de la petite maintenance locative, vous vous en chargez sans solliciter le-la propriétaire. Bref, vous êtes le-la locataire parfaite-e et le-la propriétaire n’a pas intérêt à vous voir partir trop vite à cause de quelques dizaines d’euros.
  • Le timing est primordial. Si vous entamez la négociation au début de l’hiver, le-la propriétaire risque sait qu’il y a un risque de vacance locative. Si vous ne vous mettez pas d’accord, vous allez quitter les lieux et il-elle devra trouver quelqu’un d’autre alors que c’est la période creuse. A l’inverse, si vous essayez de négocier un accord pendant le rush des déménagements estivaux, votre demande risque de tomber dans l’oreille d’un sourd.

Derniers conseils

Négocier en face à face plutôt que par email ou par téléphone. Il est beaucoup plus difficile de dire non à quelqu’un qui est assis en face de vous que par téléphone ou par e-mail. Avoir une conversation en personne peut permettre à votre propriétaire de mieux intégrer vos arguments.

Si vous ne parvenez pas à négocier un loyer inférieur, la négociation des commodités est également une option. Par exemple, si le logement comprend une place de parking ou une cave, vous pouvez les rendre en échange d’une baisse de loyer (d’ailleurs,si vous abandonnez la voiture pour le vélo, vous ferez des économies monstrueuses).

N’oubliez pas la règle n°1 de la négociation. Visez plus que ce que vous espérez recevoir, puis rencontrez-vous quelque part au milieu.

Les négociations de loyer peuvent être délicates. Ils ne créent pas les situations les plus confortables et vous n’avez peut-être pas beaucoup d’expérience en négociation. N’oubliez pas d’être confiant-e dans vos demandes, réaliste dans vos attentes et respectueux de votre propriétaire tout au long du processus. Si vous pouvez mettre en place une offre où tout le monde est gagnant, vous avez beaucoup plus de chances d’obtenir ce que vous voulez.

Négocier votre loyer peut vous faire économiser des milliers d’euros pendant la durée du bail. Trouvez votre prochain appartement sur Pandaloc et souvenez-vous de ces conseils pour discuter le prix de votre loyer au moment de signer le bail.

Partager l'article :

Laisser un commentaire