Logement

5 conseils pour éviter la vacance locative

Partager l'article :

La vacance locative désigne la période qui sépare le départ de l’ancien locataire dans un logement et l’arrivée d’un nouveau. Cette période n’est malheureusement pas prédéfinie, elle peut durer quelques jours comme plusieurs semaines ou mois. Véritable source de stress pour les propriétaires, ce temps creux est une perte d’argent considérable face à un investissement immobilier parfois important.

Selon une étude de l’Insee, la France compte plus de 3 000 000 logements vacants et le taux de vacance a fortement augmenté atteignant 8,3% cette année. Ces chiffres résultent souvent de plusieurs critères liés à une offre incompatible avec la demande que ce soit en matière de localisation du bien, de prix trop élevé ou encore de l’état du logement. Je vous livre mes 5 conseils pour éviter la vacance locative.

Conseil n°1 : Pour le même budget, privilégier l’achat d’une petite surface meublée en agglomération

Côté géographie, les grandes villes bénéficient d’une demande locative beaucoup plus élevée, surtout lorsque le logement est situé en plein centre. La localisation pour les étudiants, par exemple, est un critère plus important que la surface. Certains locataires candidatent dans des logements de 10m2 bien situés au lieu de profiter d’une plus grande surface dans un emplacement moins central. Voici quelques statistiques d’une étude Pandaloc :

La demande locative

Les petites surfaces, l’eldorado des propriétaires ?


Une demande locative plus élevée pour les logements meublés


Conseil n°2 : Rénover son logement

Un logement rénové permet de garder le locataire en place le plus longtemps possible. Ceci réduit également la maintenance du bien à faire pendant la location. De plus, un logement rénové se loue beaucoup plus cher qu’un logement ancien. Ce qui augmente le loyer et donc la rentabilité locative.

Conseil n°3 : Louer un logement avec un service en plus, une vraie différence sur le marché

Un service qui permet de répondre aux candidats et les sélectionner rapidement est un véritable plus dans l’étape de sélection. Pandaloc est une solution 100% digitale qui offre un véritable confort pour les propriétaires et les locataires.

Conseil n°4 : Optimiser le loyer, tout en l’adaptant à l’effet de seuil

Arrondir le montant du loyer avec charges comprises permet de ne pas louper des locataires potentiels. C’est ce qu’on appelle l’effet de seuil. Ce seuil est d’une part psychologique pour le locataire, d’autre part structurel. Lorsqu’un locataire recherche un logement sur internet, il va filtrer les annonces selon des critères. Le budget max qu’il va filtrer sera toujours un nombre rond.


Conseil n°5 : Une belle annonce immobilière

Une annonce réussie est une annonce qui marche. Plusieurs études montrent d’ailleurs que le premier choix d’un locataire à la recherche d’un bien immobilier se fait par les photos et ce, en moins de 20 secondes. Il faut donc tout miser sur la partie visuelle. Quelques conseils pour obtenir de belles photos de votre logement :

1. Mettre en évidence ses avantages

2. Utiliser la lumière du jour pour un bien lumineux

3. Présenter son logement en sa globalité

4. Poster des photos de très bonne qualité grâce à du bon matériel

5. Bien cadrer les photographies

Voici plus de conseils pour réussir ses photos d’annonce immobilière.

Partager l'article :

Un commentaire

Laisser un commentaire