Tableau de bord de l’immobilier locatif – août 2021

Crédits immobiliers : encore plus bas

La tendance des taux immobiliers ne change pas. Au mois de juillet, le taux moyen baisse une nouvelle fois d’un point pour atteindre 1,05 % pour une durée de 234 mois en moyenne selon le baromètre Observatoire Crédit Logement CSA. Depuis décembre, le taux moyen a perdu 10 points de base et en un an, 19 point de base. Malgré l’augmentation des risques de défaut des emprunts, les banques continuent d’améliorer les conditions des crédits octroyés pour soutenir la demande de crédits.

Paris stagne tandis que les prix immobiliers restent à la hausse dans d’autres régions

Depuis le début de l’été, le marché immobilier à Paris stagne avec des disparités entre les différents arrondissements. Les quartiers les moins chers connaissent une légère hausse de prix tandis que les quartiers les plus chers une légère baisse. Globalement, le marché parisien reste attractif et le nombre d’acheteurs reste supérieur au nombre de biens à la vente. En revanche, la grande couronne enregistre une tendance à la hausse. Par ailleurs, les prix progressent encore fortement dans de nombreuses villes moyennes, appréciées pour leur offre de maisons. Nous l’avons d’ailleurs constaté à travers une étude le mois dernier. Pour plus d’infos : https://pandaloc.com/2021/07/21/tableau-de-bord-de-limmobilier-locatif-2e-trimestre-2021/

Hausse de la taxe d’habitation de résidences secondaires

La fiscalité s’alourdit pour les propriétaires de résidences secondaires meublées à Lyon et Bordeaux. Face à la pénurie de logements, Lyon et Bordeaux se mettent eux aussi à majorer la taxe d’habitation à 60%. Dans certaines communes comme Paris, Saint-Nazaire, Nice ou d’autres communes ont voté la surtaxe d’habitation au taux maximum de 60%. Cette mesure a pour objectif de baisser la tension immobilière et locative. À Paris, l’application de cette majoration a permis un retour de 5 % des résidences secondaires sur le marché.

Les villes étudiantes restent très attractives à la location

On a eu chaud 🥵 Depuis le début des confinements, le marché locatif dans les villes étudiantes s’est retrouvé en pleine crise. Les étudiants ne cherchaient plus à louer et la demande s’est retrouvée inférieure à l’offre de logements, une première ! Depuis le début de l’été, la demande a repris en force et le marché est à nouveau bouillant dans les villes étudiantes 🔥

Investir dans un logement étudiant reste donc un bon investissement !

Voici un classement des villes étudiantes les plus chères : https://pandaloc.com/2021/08/25/les-villes-etudiantes-les-plus-cheres/

Laisser un commentaire