Panda idées #4 – Nervous Breakdown

Cher.e.s ami.e.s,

Ha, ça, on l’aura testé notre résistance nerveuse. Si votre énergie a résisté à la lecture de la presse ces derniers jours, entre tous ces variants du bout du monde et ce re-re-confinement imminent mais repoussé, bravo : vous êtes armé.e pour aller vous ravitailler pour les semaines à venir. On se rappelle nos bonnes résolutions pour 2021 : du courage !

Tech 🧑‍💻

Le secteur numérique est un moteur de l’économie française, notamment en terme de création d’emplois (150 000 emplois créés en 10 ans). Cependant, ce dynamisme est largement dépendant du financement de startups à l’équilibre économique encore fragile (voire incertain). La bonne nouvelle, c’est que 2020 a été une nouvelle année record en termes de levées de fonds malgré la crise. Il y a eu moins de deals mais plus de fonds investis dans la tech française (5,4 milliards d’euros). Mais ⚠️ en 2021, le scénario d’un affaiblissement du financement des startups n’est pas à exclure, faute d’exits de taille critique et de défaillance dés institutionnels 👉 Pourquoi 2021 sera une année cruciale pour la French Tech (Les Echos)


Le collectif Sista, engagée pour faire de la place aux femmes dans la tech, a publié son tableau des 10 femmes de la tech à suivre en 2021 : Agnès Bazin (Doctolib), Carole Juge-Llewellyn (Joone), Laura Medji (Tracktor), Léa Verdillon (Aglaé Ventures), Eva Sadoun (Lita.co x Rift), Marie-Capucine Lemétais (Ring Capital), Jade Francine (WeMaintain), Jean Nachiwala Guo (Konexio), Soraya Jaber (Minsar), Valentine Baudoin (Founders Future). Félicitations à elles !

Entreprendre 🚀

A écouter sans modération : le Réseau Entreprendra a publié un podcast en fin d’année « Entreprendre pour un monde qui change ». 5 épisodes inspirants pour agir en faveur de l’entrepreneuriat de demain.

👉 Ecouter sur Deezer

👉 Ecouter sur Spotify


Le nombre de faillite a été au plus bas en 2020.

Jusqu’ici tout va bien. Mais l’important, c’est pas la chute, c’est l’atterrissage.

Lu sur Widoobiz : le dernier baromètre réalisé par le Syndicat des Indépendants (SDI) révèle que 51% des indépendants estiment difficile à catastrophique la situation de leur trésorerie. 84% des TPE, artisans et commerçants ont enregistré une basse de CA entre 10 % et 50 %. Les TPE sont confrontées à un mur de dettes et il faut craindre (voire prévoir) des faillites en cascade lorsque la perfusion des PGE s’arrêtera 👉 51% des indépendants estiment catastrophique la situation de leur trésorerie (Widoobiz)

Immobilier 🏠

Il y a une dette qui en va pas s’arrêter de grossir en 2021, celle après qui tout le monde court : le crédit immobilier pas cher. Selon Jean-Marc Vilon, DG de Crédit Logement, « les taux de crédit vont rester bas ». Mais les inégalités vont se creuser. Il faudra plus d’apport pour emprunter. De plus, les prix de l’immobilier étant hauts, cela favorise ceux qui ont déjà un pouvoir d’achat immobilier en étant déjà propriétaire vs les primo-accédants / primo-investisseurs 👉 En 2021, les taux des crédits immobiliers resteront bas mais tout le monde ne pourra pas emprunter (BFM Immo)


La loi sur le plafonnement des loyers, qui pour mémoire s’applique spécifiquement à Paris et à Lille, n’est pas très bien respectée. Selon une étude de l’association Consommation logement cadre de vie (CLCV) sur 1 000 annonces analysées, r40 % outrepassent d’en moyenne 121 euros par mois. Le rapport de la CLCV conclue que ce sont les annonces de locations meublées de petites surfaces et les propriétaires louant en direct qui sont les plus sur la tangente avec la loi. 👉 Encadrement des loyers : encore 40 % d’annonces illégales à Paris (Le Monde)

Coup de patte personnel 🐼 🐾

C’est toujours la même consternation quand paraissent les statistiques de l’Insee sur les déplacements quotidiens : 42 % des personnes dont le lieu de travail est situé à moins de 1 km de leur domicile s’y rendent en voiture.

Pour rappel, 1 km c’est 12 minutes à pied et 3 minutes à vélo. C’est rapide, pas cher du tout et ultra bas carbone.

💚 C’est aussi très bon pour la santé. L’argument souvent utilisé d’enchainer les micro déplacements pour justifier l’usage de la voiture comme « Je prends la voiture car je dépose les enfants, et je dépose les enfants car je suis en voiture ». Et bien c’est une très mauvaise idée de ne pas faire marcher les enfants, car la capacité cardiovasculaire des enfants d’aujourd’hui est un quart plus faible que celle des enfants d’il y a 40 ans.

💡 Laissez votre voiture au garage, voire vendez-la, utilisez vos jambes.

Voilà, c’est déjà fini. A bientôt.

Si un point vous interpelle, la discussion est ouverte dans les commentaires. Vous pouvez aussi me contacter sur Linkedin ou sur Twitter.

Laisser un commentaire